Un canapé pour la vie, pas seulement pour Noël

Un canapé pour la vie, pas seulement pour Noël

Faut-il recapitonner un vieux canapé ou en acheter un neuf ?

A présent qu’Halloween est passé, voici le temps venu des rappels en tous genres pour nous signifier que c’est “bientôt Noël" – les chansons festives passant en boucle à la radio, les décorations accrochées aux étagères des supermarchés et bien sûr les interminables soldes annuelles sur les articles de mobilier avec la promesse de nouveaux canapés et de tables livrés à temps pour Noël.  

Comme votre vieux canapé a connu des jours meilleurs, peut-être que vous songez à le remplacer par un neuf livré pour les festivités de fin d’année. Et si finalement il était plus avantageux de recapitonner votre vieux canapé au lieu d’en acheter un autre ?

La plupart des canapés ont une durée de vie variant entre 7 et 15 ans en fonction du matériel et de la fabrication et lorsqu’ils s’affaissent, la plupart des gens préfèrent racheter neuf, plutôt que de garder un divan avachi. Parfois cela se justifie parce qu’il n’est pas forcément économique de se lancer dans des frais de retapissage d’un canapé qui sans doute n’a pas coûté cher à l’acquisition.

De nos jours un certain nombre de canapés sont suffisamment abordables pour que l’on puisse en acheter des neufs – les modèles bon marché ou convertibles se procurent facilement et durent quelques années.  

Par contre si votre canapé est de bonne qualité et a nécessité un investissement important de votre part, le retapissage se justifie – il peut raviver un vieux canapé dont la structure est robuste, surtout si vous savez qu’il est parfaitement adapté à la configuration de la pièce où vous souhaitez le mettre.
Si les ressorts des assises sont encore bon état et que la structure demeure solide, le recapitonnage peut se révéler plus économique que l’achat d’un canapé neuf.
Si vous n’avez pas le budget pour le faire (parce que vous avez la possibilité de pouvoir acquérir un canapé neuf à crédit sans frais), vous pourriez envisager d’entreposer ce mobilier dans un garde meuble jusqu’à ce que vous ayez assez de temps et d’argent pour le faire, plutôt que de le jeter à la benne. Cela serait particulièrement utile si vous planifiez de déménager dans une plus grande maison ou de construire une extension dans un futur proche – cela a du sens de garder pour plus tard un canapé de bonne qualité pour l’inclure dans votre nouvel espace.  

momentnoel-(1).jpg

Aussi étrange que cela puisse paraître, votre vieux canapé peut revêtir une valeur sentimentale. Regardez les photos dans n’importe quel album de famille remontant aux années où vous étiez enfant. Quelque part dans le décor il se peut que vous aperceviez votre vieux canapé familial. Ce canapé a été l’endroit où vous vous êtes assis pour regarder la TV après l’école ; où vous vous êtes réfugié(e), emmitouflé(e) dans une couverture quand vous étiez malade ; où le Père Noël vous a laissé un cadeau trop gros pour tenir sous le sapin ; où vous vous étendiez pour lire pendant les après-midis pluvieux.
 
Vous pourriez même vous rappeler de la sensation du tissu et combien c’était amusant de sauter dessus (quand votre maman n’était pas dans la pièce, bien sûr). C’est incroyable comme les vieux canapés qu’on entraperçoit sur les photos de famille peuvent faire ressurgir un flot de souvenirs. Recapitonner votre vieux canapé, cela veut dire permettre qu’une nouvelle génération y imprime à son tour ses souvenirs.
 

Nous avons une belle histoire racontée par Sophie, l’une de nos clientes : 

Le mari de Sophie, Marc, était fils unique. Ses parents, Catherine et Jean, ont été mariés 53 ans pendant lesquels ils ont vécu dans leur pays natal, le Royaume-Uni, puis au Canada et en Californie. En Californie, ils ont fait l’acquisition d’un très bel ensemble de salon scandinave en teck comprenant une table à manger, un buffet, une table basse, un canapé et des chaises. Cet ensemble incroyablement conséquent était d’une qualité irréprochable et valait bien que l’on paie un déménageur international pour le rapporter dans leur pays d’origine, alors que Marc avait tout juste deux ans, dans les années 1960. 

Nombre des souvenirs de Marc sont attachés à cet ensemble de mobilier, et tout particulièrement le canapé, qui constituait le décor central pour les poses photo et les réunions familiales de Noël qu’il passait avec son père à jouer avec ses planeurs. Catherine, Jean et Marc étaient les membres d’une famille unie et au décès de Jean à l’âge de 87 ans, Catherine dépérit rapidement sans son âme sœur et mourut seulement 18 heures plus tard.

Avec la perte de ses deux parents coup sur coup, Marc était naturellement effondré et Sophie a fait de son mieux pour le réconforter pendant cette période difficile. Ils ont organisé un enterrement commun et se sont attelés à mettre de l’ordre dans les affaires du couple défunt.
Ils ont d’abord décidé d’entreposer les biens ayant appartenu à Catherine et Jean dans un garde meuble jusqu’à ce que Marc trouve la force suffisante de faire son deuil. S’ils s’étaient occupés de tout cela juste après le décès de ses parents, Marc se serait sûrement séparé d’un grand nombre d’objets-souvenirs de grande valeur sentimentale.
 
Lorsqu’il s’est senti psychologiquement prêt, Marc s’est rendu dans le boxe à louer où se trouvaient les meubles de ses parents. Avec Sophie, ils ont sélectionné les pièces qui pouvaient trouver place dans leur maison, ainsi que celles qui pouvaient rester stockées dans le garde meuble pour un usage futur, et celles susceptibles d’être réutilisées.

avant.jpg

L’ensemble de salon scandinave en teck était un peu daté et défraîchi, mais il était évident qu’il était d’excellente qualité. Marc et Sophie ont poncé et huilé les tables et ont fait appel à un tapissier professionnel pour le canapé, afin de lui donner un look plus moderne et tendance.

meubleantiquitee.jpgapres.jpg



Désormais, leur fille s’assoit sur le canapé vieux de 60 ans pour faire ses devoirs et ses jeux, tapote sur son iPad ou câline le chien. Avec un bon entretien et une restauration régulière, ce dernier pourrait bien être là 60 ans de plus, et qui sait de quels événements ce canapé sera encore le témoin !
 
Sophie nous a confié combien elle était contente d’avoir pris la décision de stocker les meubles. La table à manger et les chaises ne sont pas adaptés à leur maison actuelle, mais ils savent qu’à un moment donné ils déménageront dans une habitation plus spacieuse quand la famille s’agrandira. A ce moment-là, les meubles de Catherine et Jean les attendront comme un cadeau de pendaison de crémaillère, légué a posteriori par des êtres chers qui ne seront plus là pour leur remettre en personne.
 
Pour Sophie et Marc, le recapitonnage de leur vieux canapé était incontestablement la bonne solution. Nous sommes heureux qu’ils aient choisi de le garder au propre et en sécurité jusqu’à ce qu’ils soient prêts à le récupérer pour répondre à leur besoin. 
 
*****

Si vous cherchez à stocker vos meubles avant de décider de ce que vous allez en faire sur le long terme, nous avons plusieurs agences en région parisienne, il y a donc forcément un point de vente Une Pièce en Plus proche de chez vous.  

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *
 Security code
Il n'y a pas encore de commentaires
Complete your quote

Vous avez presque fini!

Complétez votre devis à